claire de chavagnac brugnon

à propos de l’artiste

claire-atelier-bretagne

© J-L Petit

Née à Lannion en 1950. Elle suit des études d’architecture et design avant d’intégrer les Beaux-arts et les cours de la ville de Paris. Après avoir travaillé aux opéras de Paris, elle ouvre en 1993 une section de décor peint et décor éphémère à l’école des arts appliqués AFEDAP (Paris). Depuis 1996, l’artiste a ouvert son propre atelier.

Claire de Chavagnac Brugnon was born in Lannion, France, in 1950. She studied architecture and design before joining the fine arts classes in Paris. After working for the Paris Opera houses she opened a department of scenic painting and short-lived settings at the School of Applied Art in Paris (AFEDAP). She’s had her own workshop since 1996 and she exhibits her works internationally.

 

DÉMARCHE

Claire de Chavagnac Brugnon : la mémoire sans mots/Memory without words

Claire de Chavagnac Brugnon s’est promenée en Chine, au Japon, en Inde, à New York, en Bretagne et ailleurs, toujours ailleurs, à tracer chaque fois autrement, à une autre température, avec les tons d’une atmosphère nouvelle, la résonance des lieux qu’elle a traversés ; ailleurs et donc doublement présent, revenue avec la faim d’un écrivain mais sans mots sur les traces du passé, dans l’intensité d’un acte de retour.

Outre les carnets, il peut s’agir de  rectangles de papier Canson, de feuilles, précieuses comme une étoffe antique ; de tableaux de toute taille, dont une série s’appelle « Mers intérieures ».

Sur un de ces tableaux, chose rare, une phrase : La toile est le cordon entre le dedans et le dehors. Ici, nous sommes happés par l’espace du dedans. On ne marche pas, on plonge dans la plénitude de la couleur bleue. Le rythme des toiles se décline au ralenti, le pouls du bleu battant sous l’eau.

Claire de Chavagnac Brugnon’s travels have taken her to China, Japan, India, New York, Brittany and elsewhere, always elsewhere, each time leaving a trace of a different temperature, her palette taking us into a new atmosphere, suggesting the way a particular place might resonate for her. Each time she has returned with a writer’s hunger yet without words, retracing the trajectory of the past, with all the intensity of an act of return transfigured in the process of rendering the past present. She might be using a sketchbook, rectangular Canson sheets, or paper with the weave of ancient cloth. There are also paintings of many sizes; among them a series named « Inner seas ». Unusually, a sentence is marked across one of these paintings: La toile est le cordon entre le dedans et le dehors, (the canvas is the vital link between the inside and outside worlds). Here one is taken deep into the interior, diving down into the full intensity of the colour blue. The rhythm of these paintings plays itself out in slow motion, the blueness pulsating under water.
Denis Hirson from the book : Claire de CHAVAGNAC-BRUGNON,La Texture du Temps/The Texture of Time, édition Lelivred’art, 2014.

Note de l’artiste :
Le passage du temps, la mémoire du vécu, sa réalité spatiale dans l’Abstraction au sens chinois du terme -se laisser habiter par l’instant dans ses dimensions spaciales et sensorielles pour pouvoir en restituer l’essence – occupent mes recherches depuis 2007.

Voyages, rencontres ou simple vécu du quotidien nourrissent réfexion et observation qui aiguisent ma perception, proposent de nouvelles réponses, élaguent le chemin.

Le travail commence souvent sur les carnets que j’emporte dans mes déplacements. J’y note mes impressions la couleur du temps, la musique de l’instant au moyen de signes simples organisés sur une trame linéaire. Ils sont la mémoire du Temps traversé, la prise de notes de l’espace par l’efficacité du geste dans l’économie des moyens.

Sur la toile, graphisme et lumière dans le pigment même que révèlent des jeux de superpositions élaborés, sont l’aboutissement d’années de recherches et d’expérimentations dans la fabrication de mes couleurs, et la pose du signe. Matière vibrante aux tons veloutés, grain à fleur de peau, chaque passage sur la toile, de haut en bas, construit un plan qui vient se positionner sur le précédent, dans un jeu de trames donnant à percevoir la profondeur. La forme et sa signification se créent dans l’équilibre et l’interaction des passages successifs sur la toile, au fil d’une « déambulation mentale » ligne après ligne : la mémoire émotionnelle devient objet poteur de son identité propre.

L’œuvre se tisse lentement au fil des jours.

 

My work has been focused on the spatial reality of memories, in terms of experience and the passage of time, since 2007.

Understanding a space, inhabiting it, rendering its essence with its emotional qualities and transcribing the emotions that emerge from that space, in the simplest possible way, form the basis of my approach.

The artistic means I use are basics signs composing a musical and rhythmical written dialogue. The choice of materials and the simple gestures serve to express powerful emotions. The light revealed by the pigment itself through elaborate overlays results from years of research and experimentation. The various coats laid on top of each other provide the deepness. They work independently yet combine to strike a balance between themselves. The rhythmic writing goes from line to line to become a floating weft that keeps the memory of Time.

The piece of art is slowly woven over the passi

juin 2014